Frankenstein ressuscité : la première adaptation de 1910 enfin restaurée

21 November 2018
Frankenstein ressuscité : la première adaptation de 1910 enfin restaurée

La première adaptation de Frankenstein au cinéma, qui avait disparu depuis plus d’un siècle, a été restaurée par la bibliothèque nationale américaine (Library of Congress). Mieux : ce trésor du septième art est visible librement en ligne et c'est sacrément émouvant.

Manifestation de la folie démiurgique, allégorie monstrueuse du rejet de l’autre, le personnage le plus fameux de la littérature fantastique, créé par Mary Shelley en 1818, a connu moult visages à l’écran : du rugueux Boris Karloff (Frankenstein, 1931) à l’éthéré Johnny Depp (Edward aux mains d’argent, 1990), en passant par l’aquilin Christopher Lee (Frankenstein s'est échappé, 1957), on croyait en avoir vu toutes les facettes. Mais il en manquait un : le tout premier, qui pendant près de quarante ans a noirci la liste des "films perdus les plus recherchés" du 7e art. Propriété d’Al Dettlaff, un collectionneur américain qui l'avait obtenu presque par hasard et qui l'a conservé jusqu’à sa mort en 2005, le film a finalement pu trouver le chemin du public. La bibliothèque du Congrès, qui a fini par s’en porter acquéreuse onze ans plus tard, s'est alors lancée dans un très long et très compliqué travail de restauration : ressusciter le celluloïd d’un film vieux de 108 ans n’est pas moins dur que façonner un être ex nihilo. Reste que l’opération a accouché d’une merveille... Mais ne faisons pas attendre notre plaisir, voici le premier Frankenstein de l’histoire du cinéma, produit par l’Edison Manufacturing Company et réalisé par J. Searle Dawley en 1910 :

 

Vous pouvez en voir une version en plus grand format directement sur le site de la bibliothèque du Congrès, ici.

19 commentaires
  • Limdebois
    commentaire modéré Je l'ai dit : vu l'état de la copie initiale, difficile de faire un gros travail de restauration. Des restaurations de ce type, oui, on en fait tous les jours, et c'est heureux. Après il y a peut-être une différence de taille entre ce qu'ils présentent en vidéo sur leur site et ce qu'ils ont sur place. En général, quand tu fais des restaurations, il y a une entrée en matière expliquant le travail accompli ainsi que les crédits. Ici, ils ont même commandé une musique originale (c'est ce que dit un mec sur le site de la LoC), or là encore, les habitudes, c'est de citer tout le monde. Ce qui en soi est assez pratique pour les restaurateurs, vu que tout le monde y gagne en retour avec quelques dizaines d'années de copyright sur un matériel initial parfois vieux de plus d'un siècle. Rien ici. Leur vidéo étant en libre accès, on peut espérer que le DCP (voire la copie physique retirée à partir de la restauration) soit encore de meilleure qualité (ce qui au vue du matériel initial reste tout de même assez peu probable). En la matière, pour des bobines uniques de vieux films (disons historiques si tu veux), la préservation numérique me paraît bien plus importante et nécessaire que la seule restauration.
    Pour ce qui est de l'aspect historique, j'ai peur de ne pas être d'accord. On est pas loin de l'anachronisme. Je connais le film pour être effectivement une référence... actuelle, or le seul critère pour cela (allez, avec l'histoire de la copie apparue sur le tard) c'est celui d'avoir été le premier Frankenstein. Est-ce que tu penses que dans un siècle, on réévaluera le Seigneur des anneaux de 1978 en le célébrant pour être la première adaptation de Tolkien ? Ou est-ce qu'on serait alors peut-être un peu tentés de le faire en fonction non seulement de la renommée du roman, mais aussi et surtout de la réussite de l'adaptation de Peter Jackson ? Le Frankenstein qui fait date, c'est celui de 1931, et il n'y a aucune raison réellement historique de lui trouver un petit frère d'envergure. On ne connaît pas le succès de ce film à l'époque ; J. Searle Dawley n'est pas resté pour avoir été ni un grand cinéaste ni un grand innovateur ; ce n'est pas par ailleurs le premier film d'horreur ; et techniquement le film ne propose rien d'innovant ou de révolutionnaire. Alors certes, 1910, c'est un peu un creux en matière d'innovation du cinéma : Méliès continue de faire la loi avec ses fantaisies en tableau, le burlesque à la française la fait tout autant avant l'apparition du slapstick, et Griffith en est encore à revisiter l'école de Brighton... L'époque est pas mal aux adaptations opportunistes d’œuvres du répertoire, comme c'est le cas avec ce Frankenstein (et c'est à mon avis comme un exemple de cette mouvance qu'il faut le voir, comme en atteste d'ailleurs les titres des autres films de J. Searle Dawley), ou comme un autre film remarqué de cette époque, le Roi Lear italien et en couleurs de Gerolamo Lo Savio. Techniquement en 1910, L'Abysse d'Urban Gad par exemple a dix ans d'avance sur ce Frankenstein : deux bobines, des extérieurs, utilisation de l'échelle des plans, une histoire originale, des panoramiques d'ajustement, et une star... mais certes, ce n'est pas un rôle que reprendra plus tard Johnny Depp ;)
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré Je ne suis d'accord sur rien bien sûr et je ne comprends à vrai dire pas trop la polémique.
    Cette restauration représente un travail de titan et ça n'est pas parce qu'il y en a "tous les jours" que ça devrait minorer la qualité de l'exécution, observable même pour un béotien. Ce n'est d’ailleurs pas le travail de restauration lui-même qui est historique, mais le contenu du support retrouvé. Ensuite, la restauration du celluloïd est primordiale pour assurer sa conservation sur DCP. Cela étant, on peut s’amuser à conserver des images floues, dégueulasses et illisibles, ça fera une belle jambe à tout les spectateurs. Ensuite, si tu n'arrives pas à différencier entre Le Seigneur des Anneaux et un mythe qui a diffusé partout, tout le temps, dans le cinéma, dans les arts, depuis sa création jusqu’à aujourd'hui, bon. On peut en effet décider qu’il n’y a pas de figure historique ni d’événement historique et flotter indifféremment dans un relativisme confortable.
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré Sut ton dernier commentaire, on peut enfin décréter que la sortie des usines Lumière est techniquement pauvre, on sera encore très avancé du point de vue historique
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • Limdebois
    commentaire modéré J'en fais pas une polémique... Pour toi, ça semble être l'affaire de l'année, alors qu'on est loin de l'événement en matière de trouvailles ou de restauration. Si tu es fan de Frankenstein, ça peut expliquer ton approche, mais au-delà de ça, oui, des restaurations de ce type, on en fait tous les jours, et il faut s'en féliciter. Quant au contenu du support retrouvé, d'autres t'ont déjà fait remarqué que ce n'était pas ça la grande nouvelle, vu que ça faisait déjà bien des années que la bobine avait été retrouvée et diffusée. Souvent quand on restaure ainsi des films, on en tire également des copies physiques, parce que sur grand écran, ç'a tout de même une autre allure, et c'est le support initial (reste à savoir si ç'a été fait, mais what ever). Merci pour l'ad hominem, je n'ai jamais dit qu'il fallait garder des films avec des images floues... Parce que Tolkien n'a pas une importance équivalente à Mary Shelley sur le cinéma ou ailleurs surtout depuis 20 ans ?! Tu connais de la littérature fantasy qui aurait réussi à s'écarter de l'influence de Tolkien ? pas beaucoup. Des romans d'horreur SF s'étant écarté de Mary Shelley, des tas. Mais encore une fois, tout ça est anachronique, tu juges de l'importance historique d'un film au-delà de son intérêt technique ou réellement historique en le rejugeant en fonction d'une histoire antérieure. Pourquoi pas remarque, mais il faut au moins le reconnaître. Rien à voir avec le relativisme d'ailleurs. (Tu ne comprends manifestement pas ce que veux dire "techniquement" à lire ton dernier message... Ceci expliquant sans doute cela.)
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré @Limdebois Beaucoup trop de fautes, d'approximations et de rapprochements malheureux dans ce dernier post pour y répondre, je te laisse dans ton jus
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • Metaju
    commentaire modéré @Limdebois Euh, Frankenstein a inspiré bien des choses, et bien au-delà de l'horreur SF. L'influence de Tolkien ne touche que l'Heroic Fantasy, c'est à dire une large production de merdes.
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré @Metaju On oublie aussi ce pauvre petit Dracula qui ne fait quand même pas beaucoup le poids face à Paddington
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • Metaju
    commentaire modéré @zephsk En plus, Dracula c'est même pas le premier vampire, alors que Paddington c'est le seul ours à porter un duffel-coat.
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • Limdebois
    commentaire modéré Quelle insolence, et quelle habitude de lancer une volée d'ad hominem quand tu n'es pas d'accord avec quelqu'un ou quand on te fait remarquer des approximations...

    Je fais des fautes ? Balaie devant ta porte, garçon. Tu me rappelles qui t'envoie régulièrement des notes pour corriger les horreurs trouvées sur ton site ? C'est moi peut-être qui écris « Sut ton dernier commentaire », ou qui écris dans son chapeau « qui avait disparu depuis plus d’un siècle » alors qu'on t'a déjà fait remarquer que ce n'était pas le cas ? C'est pas une approximation, ça ?

    T'es juste un ignare qui reproduit des notes relayées sur les réseaux sociaux et n'ayant pas la moindre idée de ce qu'il raconte. Ce film, on est nombreux ici à l'avoir vu avant cette restauration que tu voudrais faire passer pour un événement, et une précédente restauration, européenne, existait déjà. Reconnais juste que tu t'es emballé en croyant qu'on venait de retrouver la copie d'un film disparu et restauré dans la foulée. On en trouve encore des traces dans ton texte. Lance-moi tous les ad hominem que tu veux, le seul qui est décrédibilisé ici, c'est toi. Contente-toi juste la prochaine fois de relayer des nouvelles publiées ailleurs sur lesquelles t'auras peut-être moins de conneries à raconter. Et je doute que ça concerne alors des films muets. Prends le temps aussi de vérifier tes informations, surtout quand ça concerne un thème qui t'es cher sur lequel tu pourrais être tenté de relayer trop vite des informations pas si « exceptionnelles » que ça.
    22 November 2018 Voir la discussion...
  • youliseas
    commentaire modéré La vache, j'imaginais pas que ça partirait en pugilat ce thread...
    24 November 2018 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...